C’est la rentrée

Bon, je sais qu’il semble en peu en retard de dire ‘c’est la rentrée’ après quatre semaines de cours (eek, déjà!), mais je pense que maintenant je peux mieux expliquer des choses, en savant plus du système universitaire. Je m’excuse si je me répète un peu après mon post ‘L’Odyssée/Bienvenue à UNIGE‘ (autopromotion sans honte)…

J’explique d’abord les bâtiments universitaires. L’Université de Genève est en fait basé en centre-ville, alors il n y a pas, pour ainsi dire, de campus, mais plusieurs sites de plusieurs bâtiments. Les uns que je connaisse le mieux sont ceux autour du Plainpalais (un quartier/une place de la ville): Uni Mail, Uni Dufour et Uni Bastions.

Uni Dufour, le centre administratif de l'UNIGE.
Uni Dufour, le centre administratif de l’UNIGE.

Uni Dufour est le bâtiment administratif de l’université: on y trouve beaucoup des services, mais aussi les facultés d’histoire de l’art et de la musicologie. Si vous vous souvenez, c’est l’endroit où j’ai eu ma séance d’information pour les étudiants d’échange.

Uni Bastions est peut-être le plus joli bâtiment de l’université: il se situe au bord du Parc Bastions (très grand parc au centre-ville, avec plus de marronniers que j’ai jamais vu dans ma vie), et il date du 18ème siècle. La Faculté des Lettres se trouve ici, mais malheureusement je n’ai pas décidé de prendre des cours là. Peut-être si j’ai envie de faire des cours supplémentaires de français là-bas le prochain semestre… (Aussi, malheureusement, j’ai oublié de prendre des photos de Uni Bastions… J’essayerai de les ajouter plus tard)!

Et, finalement, Uni Mail. J’assiste aux tous mes cours ici, et la Faculté de Traduction et d’Interprétation (le faculté dans lequel je me suis inscrite) se trouve au 6ème étage (heureusement, seulement un de mes cours se trouve tout en haut!).

Ça va très bien avec tous mes cours ici (pourtant, il y a beaucoup de lecture, et je suis très lente comme lectrice, puis ajouter le fait qu’elle est tout en français et ‘la langue académique’): ils me plaisent beaucoup, et je m’amuse bien. Je fais deux cours de traduction (français vers l’anglais et l’anglais vers français), deux cours de compétence de la langue française et deux cours de linguistique (j’ai pas remarqué avant que je les ai divisé aussi également!), parce que je suis geek pour les langues et comment la langue marche. Et aussi j’ai besoin d’acheter des fournitures du bureau suisses, et si tu me connais, tu sait bien que j’aime les fournitures du bureau suisses/français.

Mmm... fournitures du bureau...
Mmm… fournitures du bureau…

Mais le système des cours dans les universités européens, bon, la plupart des universités européens que je connaisse, est assez différent de ce des universités britannique (sauf l’Ecosse) dont je me suis habituées.

Tout d’abord, le système de crédits. Pour un licence universitaire, il faut obtenir un nombre donné de crédits, et on obtient ces crédits en faisant des cours et passant les examens. En Angleterre, une année d’un licence compte pour 120 crédits, et chaque cours que l’on peut choisir compte pour 20. Alors, ça veut dire qu’il faut faire six cours dans une année pour le passer. Vous me suivez jusqu’ici?! Quant aux universités européens qui utilisent le système ECTS (European Credits Transfer System) : il faut accumuler 60 crédits pendant l’année, et chaque cours compte pour environ 5 crédits (parfois plus, parfois moins), alors ça veut dire 6 cours chaque semestre. Il semble beaucoup, mais j’aime avoir des choses à faire!

Deuxième différence, il faut s’inscrire au cours soi-même, et puis les examens plus tard. En Angleterre, on remplit une formulaire en ligne tout simplement avec des cours qu’on a envie de faire (il faut quand même vérifier qu’ils soient compatibles les uns les autres), avant que l’on arrive à l’université, et les services administratives font la reste. Ici, on a un délai après trois semaines de cours pour confirmer les cours que l’on veut suivre. Alors, on a l’opportunité d’essayer plusieurs cours, ce qui est très bon, parce que parfois je le trouve impossible de décider, et on peut découvrir des cours qui se plaisent, où on n’a pas attendu. Mais il faut aussi s’inscrire aux examens pour ces cours. En Angleterre, on est automatiquement inscrit pour les examens du cours, si on a des examens (pour moi, la plupart des évaluations sont des dissertations). Mais en Suisse, au milieu du semestre, il faut vérifier quels examens soient pertinents pour les cours, vérifier qu’ils soient compatibles et puis s’inscrire. Alors beaucoup plus de pression! Je suis déjà nerveuse que je vais oublier de le faire, ou deux examens se passent au même temps. Mais ça ira, il faut qu’il aille.

Alors, je viens de remarquer que j’ai griffonné un peu trop, alors je le laisse pour le moment! Bonne semaine à toutes et à tous!

A bientôt,

Ceri

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s